Laurent MARTINEZ - Thérapeute humaniste Laurent MARTINEZ
Découvreur de « l'échelle émotionnelle »
Accompagnement à l'autonomie psychologique
Accompagnement à l'écologie intérieure
Approche émotionnelle, non-duelle
Entretiens Maïeutiques
Permaculture Humaine

Les entretiens se font par Skype ou WhatsApp, puisque j'ai validé l'efficacité de ce moyen depuis 2003.

Accueil - Médiation (couples et familles) - Mécénat - Contact - Témoignages - Les Psys


Pour références et informations, également pour ces échanges indispensables entre humains, voici quelques témoignages vivants de personnes ayant fait l'expérience de l'échelle émotionnelle et, globalement, de ma pratique :

  • « Avec mon vécu familial assez lourd, j'ai essayé différentes approches mais ça ne m'a pas vraiment aidé à avancer, à part vider mon sac qui continuait à se remplir finalement car rien ne changeait. Juste vider mon sac n'était pas suffisant pour trouver une paix intérieure, il fallait que je trouve comment voir et utiliser le sac, savoir que faire de ce qu'il y a dedans et filtrer ce que j'y mettais et plus encore. C'est ce que j'ai découvert avec Laurent. Pointer les émotions me semblait intéressant car en plus je suis très sensible et mes émotions peuvent être assez intenses. Et là en une séance, j'ai compris et vécu l'efficacité de l'outil échelle émotionnelle qui agit comme une tête chercheuse qui tape pile poil au coeur de ma douleur-souffrance-croyance. La précision et les détails sont énormes comme si on pèle un oignon et qu'on va au coeur sensible à l'origine des choses. Grâce à l'accompagnement de Laurent, j'ai pu écouter mon intelligence émotionnelle et je suis allée à la cause de la cause de la cause du noeud que je vivais. C'est comme si j'avais une carte extrêmement détaillée de mon paysage émotionnel qui explique et m'a fait comprendre les choix de vie que j'ai pu faire, guidée par mes émotions qui m'invitaient pourtant à guérir des blessures via ces expériences. Mais quand on n'en n'est pas conscient on passe à côté. Et surtout, j'ai trouvé les clefs pour sortir de ce que j'appelle mes croyances douloureuses que je pensais être des choses impossibles à changer et faisant partie de moi. Alors oui, je suis sur le chemin de la paix intérieure en agissant dans mon quotidien et en changeant mon mode d'être en relation avec les autres et avec mes émotions qui me livrent des messages pour m'aider à me libérer. Les éclairages apportés par Laurent sont très concrets et puissants. J'ai compris que seule moi peut accepter de changer et que le plus douloureux finalement c'est de résister au changement. Devenir un papillon fait peur quand on a été conditionné à être et rester une chenille. Merci à Laurent de m'avoir montré que je pouvais voler. »
    T. ( 9 entretiens )

  • « Voici mes bonnes nouvelles puisque j'ai réussi à "Exister" devant ma mère et lui dire littéralement en face à face ce que je voulais et ce que je ne voulais plus. J'étais tellement morte de trouille à l'idée de ne pas être à l'aise et sincèrement investie par mes paroles que j'avais répété mon texte comme une collégienne jusqu'à ce que je puisse suffisamment me détacher des mots pour ne pas me laisser déconcentrer par sa présence. Résultat : ok pour moi. Par contre, le message n'a pas été entendu de l'autre côté.
    Quand j'ai eu fini de parler, je l'ai laissée parler et elle m'a ressorti de vieux dossiers. Sur le moment, elle n'a absolument pas percuté ma proposition de nouvelle relation. Je lui ai dis "Je vois bien que les choses ne changent pas" et je suis restée en mode disque rayé sans me laisser embarquer dans les pièges du passé. Je reconnais que c'était difficile de ne pas me sentir déçue. Ensuite, elle m'a proposé de manger un plat que j'aime qu'elle avait préparé pour moi. J'ai refusé prétextant que je n'avais pas faim ce qui était vrai. Nous sommes restées sur un "tu viens les manger quand tu veux" qui n'est pas acceptable pour moi et je me suis esquivée pas très bien.
    Deux jours plus tard, j'ai rappelé et je lui ai dit que j'acceptais son "invitation à dîner". Le jour-dit, je me suis pointée sans cadeau, sans fleurs, juste ma gueule ! Et là, j'ai reçu l'accueil le plus extraordinaire, le plus chaleureux, le plus cool de toute ma vie, comme si un poids était parti. Elle m'a accueillie sur le pas de la porte, un grand sourire sur son visage. Nous avons mangé ensemble (avant elle me servait toujours sur un coin de table et elle s'asseyait à peine et mangeait rarement avec moi). Nous avons bavardé, ri et passé un agréable moment. Donc l'info avait fait son chemin et je pense que j'ai bien fait de refaire un essai.
    Suite à cela, je l'ai revue, deux fois et les faits ont montré qu'elle a compris et adopté ma proposition. J'ai donc la possibilité en prime de pouvoir partager une nouvelle relation avec ma mère. »
    S. ( 3 entretiens )

  • « "Parfois, on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant 'pourquoi ?'. Parfois, on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant 'pourquoi pas ?'." Ce texte est de Vanessa Paradis et je trouve qu'il représente assez bien le travail que tu m'as aidé à accomplir.
    L'essentiel est de se poser des questions mais faut il avoir un guide pour trouver les bonnes réponses ou confirmer celles que l'on a déjà mais que l'on n'écoute pas forcément. Je pense que tu es ce guide. Je ne connais rien à la psychothérapie ni à ces techniques, mais la tienne est efficace. Elle est efficace dans le sens où tu cibles le cur du problème avec l'échelle émotionnelle et qu'ensuite tu demandes comment résoudre ce problème. Tu n'imposes pas de solution toute faite mais, avec des mots ou des sentiments propres au "patient" qui sont difficiles à trouver pour ce dernier, il a la sensation qu'il peut se guérir lui-même et qu'il est le créateur de son problème. S'il arrive à penser autrement, il résout le casse tête qu'il s'est conçu et "elle se crée heureuse" ! Par beaucoup d'écoute et d'analyse, tu es le révélateur du "jeu".
    Arriver à accepter les événements n'est pas toujours facile, mais après la scéance on y pense davantage car, même si pour des événements importants cela semble normal, on ne l'applique pas à d'autres auxquels nous donnons une importance qui n'a pas lieu d'être. De tes scéances, ce qui m'a paru le plus difficile (hormis le fait que j'ai cru manquer de mouchoirs !) c'est de nommer mes sentiments lors de l'échelle émotionnelle. Donner un nom à des sentiments ou arriver à décrire l'état émotionnel est difficile et prend du temps car on est submergé et il faut faire un gros effort pour les voir sans qu'ils nous submergent.
    Je ne sais pas si ça marche avec tout le monde mais je suis très "image", c'est-à-dire donner un exemple concret pour les idées que tu proposes :

    • La peur de l'inconnu : aller voir derriere le buisson
    • Le concept "parents" : la fontaine à laquelle on nous impose de boire
    • Le tabouret : la table à thé

    En plus, je mémorise davantage lorsque j'associe les images à une idée, ce qui me permet de les appliquer lorsque je suis confronté au problème (la peur de l'inconnu me sert tous les jours). Le résultat de mon échelle émotionnelle qui était que "sans ma famille je n'existe plus donc je meurs", me sert aussi énormément. Lorsque j'étais au Laos, j'ai vraiment eu un gigantesque coup de cur pour ce pays et l'idée de m'y installer ne m'a pas fait peur, au contraire. Et là, tes mots "comment peut-on être tout seul sur terre alors qu'on est 6 millards d'êtres humains ?" prennent tout leur sens. C'est une phrase qui me sert à ne pas être triste lorsque je me sens seule. La solution de notre bonheur est en chacun de nous et tu en es le révélateur. Je pense souvent à toi, il y a des rencontres dans une vie qui marquent et tu en fais partie. Lorsque j'ai un problème j'essaye de le résoudre avec les outils que tu m'as donnés. La vie est à façonner d'une belle manière chaque jour afin de se créer heureuse. J'espère que tu aideras beaucoup de personnes pour que le monde soit meilleur et que les gens soient heureux.
    Humainement, »
    T. ( 2 entretiens )

  • « Cher Laurent, je tiens à te remercier pour ton aide qui s'est révélée très efficace pour moi. Je pense que je t'ai rencontré au bon moment pour boucler un souci. Ta méthode s'est parfaitement intégrée au sein de l'ensemble des démarches personnelles que j'ai pu réaliser. Grace à toi, j'ai pu me positionner de façon claire par rapport à ma mère. Je disais toujours "si je téléphone à ma mère, je meurs", et pourtant, suite à ta première séance de 3 heures, je l'ai appelée pour prendre ma place clairement par rapport à elle... et je ne suis pas morte. Mon corps n'a même pas réagi comme il l'avait fait 2 ans auparavant. Oui, tu as vraiment fait de ton mieux pour dénouer mon souci d'identification personnel initialement erroné. Je te remercie pour cet acte de changement, tu l'appelles ainsi. Et oui, c'est vraiment cela ! Depuis que je me suis clairement positionnée, je sens un poids en moins, poids dont je n'avais pas vraiment conscience avant qu'il ne disparaisse. En fait, je me sens depuis, beaucoup plus légère, j'ai oublié la culpabilité inutile que je portais, malgré moi, vis-à-vis de ma mère. Ta méthode a vraiment participé, pour moi, à une libération personnelle. Ma vision ne passe désormais plus par le prisme de l'éducation reçue et martelée. Je suis un être humain et j'ai le droit de me sentir libre, j'ai le droit de recevoir de l'amour d'autres personnes que mes parents.
    L'autre séance réalisée m'a permis de consolider mon expérience de l'acte de changement, grâce à ton approche de certains concepts. Tu as posé des mots et des idées auxquels j'adhère complètement, et qui m'ont permis de relativiser mon souci initial. MERCI. Suite à ton aide précieuse, rapide et efficace, Laurent (non, tu ne m'as pas payé pour ces compliments, simplement, je les pense !!), je n'hésite pas à te conseiller à mes ami(e)s ou relations qui pourraient avoir besoin de ta méthode. Car, en plus, ta thérapie reste très abordable pour le temps passé.
    MERCI Laurent, j'espère que mon témoignage pourra inciter toutes les personnes qui ont besoin d'une aide à te contacter toi, par exemple. Chacun reste responsable de son destin. Les humains sont sur terre aussi pour s'entraider. Merci Laurent de participer à cette magnifique chaîne de l'Amour universel qui m'a personnellement permise de me reconnecter plus facilement à moi-même, et donc aux autres...
    Lumière, Amour et Paix pour Tous ... »
    G. ( 2 entretiens )

  • « Témoignage de mes séances, en tant que client, effectuées avec Laurent Martinez.
    * Le déroulement des séances : J'ai pris en tout une dizaine de séances, sur une période de 7 ans. A la différence d'autres thérapeutes, Laurent ne pousse pas à la régularité des séances. Ce point est important pour moi, je ne voulais ni affiliation, ni routine, ni obligation. Avec Laurent, je n'ai jamais ressenti le poids d'un cadre sur la forme de la séance. Même lorsque ma demande de forme l'a un peu surpris, au lieu d'essuyer un refus (« non, ce n'est pas ainsi que cela fonctionne »), j'ai reçu un « hé, pourquoi pas ». Bref, les séances avec Laurent n'ont jamais été dans un cadre patient-thérapeute ou de souffrant-savant mais dans une relation d'humain à humain. Je résumerais le contact de mon point de vue à humour-amour-sensibilité-intelligence. D'un point de vue technique, Laurent a utilisé la discussion et la sophrologie.
    * Les effets perçus par moi : Je suis venu pour des problèmes divers, certains ont été soulagés quasi instantanément et d'autres sont toujours en évolution. J'ai eu des résultats immédiats sur deux problèmes : stress au travail, problème lié à ma sexualité. Dans les deux cas, une séance a suffi. Pour le stress au travail, je suis arrivé à la séance dans un état d'usure-panique et suis ressorti nettement calmé. Je ne me suis plus retrouvé dans de tels états d'épuisement psychologique par la suite. Pour mon problème de sexualité, à ma grande surprise, les effets ont été radicaux. Je peux témoigner que tant pour ma partenaire que pour moi, notre relation intime est maintenant nettement plus épanouissante.
    Sur d'autres sujets, le "dénouement" n'a pas été immédiat, et je continue mon petit bonhomme de chemin. Un chemin essentiellement fait de découvertes de mes fonctionnements intimes insoupçonnés. Autrement dit, je fais tomber les masques vis à vis de moi-même. Cette dernière phrase peut sembler étrange, mais c'est ce que je ressens à ce jour. Sur ces "grands sujets" en ce qui me concerne, Laurent m'a apporté des aides, mais je dois dire que pour la plupart elles me semblent sur le coup à la fois profondément justes et incompréhensibles. Ses mots font du sens, je ressens qu'ils sont justes, mais je n'arrive pas à utiliser l'information, l'outil. Pour être plus concret, sur les jours qui suivent je ressens un effet bénéfique mais il s'étiole. Je pense que c'est dû au fait que j'ai touché du doigt un état qui n'a pu se stabiliser du fait du manque d'actions/décisions de ma part. Au fil du temps, parfois plusieurs années après, je réalise que j'expérimente dans ma chair certains messages qui m'étaient incompréhensibles auparavant. A ce jour, j'observe que je vis beaucoup plus en paix avec mon entourage et avec moi-même. Cependant, et probablement du fait de ce chemin de "tombage de masques", j'observe certains de mes comportements, ancrés depuis longtemps, et ne suis pas toujours content de les découvrir consciemment. Autrement dit "je" me déçois. Prochaine étape : Faire tomber le "je" juge !?
    Autrement dit : objectivement, je suis plus calme, mais je me sens plus énervé et en guerre que jamais. Je pense que c'est ma sensibilité à ces états qui a augmenté, et non pas la valeur absolue de mon énervement et de mon agressivité. Dans la pratique, ma vie a pas mal changé : professionnellement, des changements radicaux et plus de paix. Familialement, des changements très importants et beaucoup plus de paix. A ce jour, je ne saurais prévoir ce que sera ma future vie professionnelle et familiale. D'ailleurs, ces barrières se dissolvent, et la vie devient plus unie, plus fluide. Même si ma compagne et moi ressentons de l'amour et avons envie de vivre ensemble, d'élever nos enfants, ni l'un ni l'autre ne savons si nous serons ensemble dans 2 ans. Cette pensée n'est d'ailleurs pas triste pour nous. »
    J. ( une dizaine d'entretiens )

  • « C'est à l'heure où ma pensée controlait ma vie que L'eau rend est entré dans mon univers, ou plutôt, dans les méandres compliqués de l'analyse que j'avais d'une réalité qui faisait de mon quotidien un malaise. Renonçant à me faire aider par le corps medical et refusant toute aide extérieure, mon cas etait pour beaucoup une question de temps, d'évolution, de maturité. Ils avaient certainement raison... mais tout ca ne m'aidait pas. C'est avec quelques mots que l'eau rend m'a laissé entrevoir une ou des realités alternatives, une idée que ce qui est figé ne l'est que par la pensée. J'ai donc décidé à me laisser être écouté. Ce ne fut pas des seances interminables entre 4 murs. Nos rendez-vous me ressemblaient. A l'air libre, nous échangions notre manière d'appréhender les choses. C'est une trousse à outil qui m'a été remise. De formidables outils étaient maintenant en ma possession, le jeu était d'apprendre à les utiliser au quotidien pour qu'ils deviennent une extension de mon être. Maintes fois je me suis surpris à laisser ma pensée reprendre le contrôle mais l'outil de "dédoublement" me permettait de me voir glisser vers mon ancien fonctionnement. Une multitude d'exemples pourraient etre retranscris ici mais ce n'est pas l'endroit. La plus belle chose que j'ai acquise dans cette apprentissage c'est d'écouter mes émotions pour dire que j'aime, je t'aime l'eau rend, et d'écouter ma pensée pour faire ma liste de courses. Une chose importante pour clore ce témoignage : aujourd'hui mes émotions sont accueillies avec joie par mon être, utilisées pour mieux me connaître et mieux choisir mes directions et mes actions. » M. ( une dizaine d'entretiens )

  • « Tu m'as aidée à me connaitre, à changer. Tu es quelqu'un de génial, d'humain, oui, c'est vraiment le mot : HUMAIN. Ce n'est pas pour rien que je t'ai envoyé des amis qui sont ressortis grandis de tes séances, et je conseillerai à chaque personne que je rencontre, qui rencontre des interrogations, de venir te voir. En tout cas, merci pour tout, et je sais qu'à chaque séance tu nous remercies de t'avoir fait confiance, mais je crois vraiment que tu mérites largement un grand MERCI. » R. ( 3 entretiens )

  • « J'ai connu Laurent il y a bientôt 7 ans... Je ne sais par où commencer. De longues phrases vont m'embrouiller l'esprit et je choisis d'utiliser le dépouillement en exprimant simplement par quelques mots la relation qui nous lie et qui se renouvelle à chaque nouvel échange.
    Chacun de nos échanges, aussi singuliers qu'ils peuvent l'être, sont source de TOUT ça : Autonomie, Lucidité, pertinence, attention, conscience, limpidité, écoute, chaleur, frontières, nuance, amour, fermeté, clarification, changement, responsabilité, humain, ouverture, etc...
    Je témoigne de ces expériences avec bonheur. Pourtant, je peine à changer... Le résultat qui me concerne à travers ce témoignage ne compte pas puisqu'il n'implique qu'un cas particulier. Je constate simplement ceci : sans changement radical, et en m'accrochant à tous ces vieux froufrous auxquels je me suis identifiée, le temps passe immobile... telle une tortue, j'avance à pas lents. Et je témoigne que seul le changement prend du temps.
    Comme une invitation à la douceur, une invitation à l'action. Laurent, témoin d'être humain. Laurent et cætera. »
    T.

  • « "J'ai envie de vivre !!!" Voilà ce que je me disais, ce que je clamais à mon pote amusé, qui, la semaine précédente, faisait face à un visage éteint et triste... Embourbée dans un contexte affectif compliqué et conflictuel, la vie me semblait globalement triste et lourde, je me sentais particulièrement peu solide face à elle et peu adroite dans mes comportements.
    Un soir, je suis allée chez Laurent pour une rencontre sur la relation, le couple. J'ai écouté attentivement, trouvant souvent très pertinent ce qu'il disait. Ces approches étaient pour moi totalement inédites, je n'ai donc pas adhéré à tout d'un coup, mais, progressivement, à force de questions et d'échanges qui me satisfaisaient, ma confiance en Laurent et ses pistes de réflexion est devenue évidente. J'ai fait, pour le moment, cinq séances avec lui et, déjà après les deux-trois premières, je réalisais que j'avais plus appris et plus calmé mes peurs qu'en trois ans et demi avec un psychanalyste que je visitais une à deux fois par semaine...
    Aujourd'hui, je me sens infiniment plus légère, même si tous mes démons n'ont pas disparu. Laurent m'aide à élever mon niveau de conscience et a très concrètement participé à faire grandir en moi l'Amour...
    Donc : merci Laurent et aussi : merci à moi d'avoir fait appel à lui. :-) »
    V. ( 5 entretiens )

  • « Quand une amie m'a parlé de Laurent, ma première réaction a été "oh non, pas encore un psy !"... En effet, depuis l'âge de 14 ans, je consulte pour ce qu'on appelait de gros problèmes familiaux et tout un tas de complexes qui en découlent... A 21 ans, je sombrais dans une dépression nerveuse et mon médecin m'a préconisé autre chose que la thérapie des psychologues qui de toute évidence ne fonctionnait pas... Je me lance en psychanalyse, et à 23 ans, toujours pas de résultats... En revanche, j'avais de plus en plus de médicaments, et mon mal-être augmentait... Forcément, plus le temps passe, moins on a le sentiment qu'on va un jour s'en sortir. Alors quand on m'a parlé de Laurent, au début j'ai doucement rigolé. Mais bon, j'avais très confiance en cette amie qui m'en a parlé et j'avoue y être allée au départ pour lui faire plaisir.
    Quelle ne fût pas ma surprise : pour la première fois en dix ans de thérapie, j'avais un vrai dialogue avec la personne en face de moi, et ce sentiment qu'un vrai travail était mis en place dès la première séance. Je n'ai vu Laurent que trois fois, en l'espace de quelques mois et ma vie a complètement changée. Rétrospectivement, ça me fait presque peur de me dire que j'ai passé 10 ans à souffrir et à perdre mon temps avec des "professionnels conventionnés" alors qu'avec lui tout s'est résolu en un rien de temps.
    Le secret (si l'on me permet d'utiliser cette expression), c'est que contrairement aux 10 années de travail précédentes, Laurent n'a pas cherché à m'aider à comprendre ou à justifier l'origine de mes problèmes pour mieux vivre avec. Non, l'idée c'était simplement de cesser de voir les évènements comme des problèmes. Au final, je me suis rendue compte que de parler toutes ces années avec des psys à essayer de comprendre les problèmes auxquels je faisais face, ne faisait que "grossir" l'importance de ces problèmes. Laurent m'a appris à ne plus voir ces problèmes comme des problèmes mais simplement comme des faits, des expériences qui aident à avancer... L'exemple le plus flagrant qui m'a permis de comprendre, a été celui de l'enfant qui apprend à marcher, et qui tombe et qui se relève... On n'envoie pas un enfant chez un psy parce qu'il tombe, il n'y a rien de plus naturel au monde qu'un enfant qui tombe en apprenant à marcher. Dans la vie d'adulte, cela fonctionne de la même manière. Nous sommes encore de grands enfants qui apprenons à marcher (à vivre) et qui avons besoin d'expérimenter des choses, les échecs n'en sont que parce qu'on leur donne ce nom là, mais en réalité ils sont apparentables à ces chutes que l'on faisait enfant et qui font partie du processus d'apprentissage.
    Laurent m'a appris à vivre, et m'a permis de porter un regard neuf sur les choses, de vivre les choses au lieu d'essayer de les comprendre ou de les expliquer. Quel intérêt de contempler le clou qu'on s'est planté dans le pied et qui fait mal et dont on essaye de comprendre comment il est arrivé là ? Chez les psys que j'avais rencontré jusqu'alors, c'est pourtant ce que je faisais, je regardais ce clou et j'étudiais et analysais le pourquoi du comment il était là. Ca ne m'a jamais aidé à aller mieux, tout au plus ça me déculpabilisait. Laurent m'a simplement rappellé une évidence que j'avais perdue de vue (que tout le monde perd de vue en réalité) : on peut tout simplement enlever le clou.
    Oui, j'en conviens, ça semble enfantin, mais c'est je pense la clé en effet. Les solutions les meilleures sont souvent les plus simples, mais nos sociétés aiment compliquer les choses. C'est tellement simple de vivre, simple comme un jeu d'enfant, que nous, adultes, nous nous sommes compliqués la tache. Nous avons oublié de contempler la vie, nous avons oublié de la vivre, nous avons oublié de l'EXPERIMENTER. Laurent nous rappelle tout cela avec des mots simples, des exemples imagés faciles à comprendre.
    Au-delà du fait que grâce à quelques séances avec lui j'ai pu reprendre goût à la vie, j'ai aussi pu cesser tous les traitements médicamenteux lourds que je prenais et qui ne me faisait presque pas d'effet. Je souffrais d'insomnie et aucun médicament ne semblait fonctionner. Cela fait six mois aujourd'hui que je dors "comme un bébé", sans le moindre médicament... Six mois que je vis, que j'expérimente, que je joue en fait... Bien sûr, la vie n'est pas un long fleuve tranquille, mais ce que l'on apprend avec Laurent c'est à RELATIVISER, du coup les petites tempêtes sur le parcours, on ne les voit plus jamais de la même manière... En fait, on ne les appelle même plus "tempête", mais pour comprendre tout cela, je vous suggère d'essayer de discuter avec Laurent.
    Enfin, une chose formidable est que cette façon de voir les choses, de vivre la vie qu'il m'a transmis, est un précieux cadeau, et que c'est à mon tour à présent que je peux venir en aide à mes amis en difficulté, et que je peux leur expliquer que la vie c'est simple comme un jeu d'enfant... Tous apprécient unanimement les conseils que je leur donne, et sont impressionnés par leur pertinence frappante de simplicité. Sans compter, que cette fille qui leur parle de bonheur et de joie de vivre, de jeu et de bonne humeur c'est celle qui pendant dix ans a été triste, pessimiste et déprimée.
    Un GRAND merci à Laurent. »
    A. ( 3 entretiens )

  • « Depuis cette cyber-séance avec toi et cette échelle émotionnelle que tu m'as permis de faire en toute confiance, je me sens beaucoup mieux, plus en harmonie avec moi-même et l'énergie de tension qui me gênait depuis quelques semaines s'est évanouie faisant place à plus de présence. Je n'ai plus besoin de régler des comptes aujourd'hui étant donné que l'origine du besoin en moi a été mis à jour et c'est sur moi à nouveau que je travaille... J'observe un changement également sur les personnes qui m'entourent et cela me réjouit. :)
    J'ai découvert, en séance avec toi et dans mes relations ensuite, que l'amour est toujours là, quelque soit mon état d'esprit du moment, qu'il me constitue (que je le ressente ou pas) et, depuis, je sens un nouvel équilibre s'installer et une nouvelle couleur m'attirer. :)
    J'apprends, je comprends, je vis et je réalise que tout est amour. »
    O. ( 1 entretien par webcam )

  • « "Vous êtes guérie", voilà ce que me disait Laurent lors de notre première séance. Atteinte de la maladie de Basedow (thyroïde), j'étais beaucoup dans l'émotionnel à cause de cette maladie car j'avais peur (la peur est une émotion), peur d'arrêter les médicaments que je prenais depuis trois ans. Intérieurement, je me disais : "je ne suis pas guérie". A plusieurs reprises, j'aurais du arrêter les médicaments. Les prises de sang étaient satisfaisantes, mais je disais au médecin : "je ne veux pas arrêter les médicaments". Mon médecin me disait : "mais les prises de sang sont correctes". Avec la maladie de basedow, j'ai un petit déséquilibre car l'il droit est entièrement rentré dans l'orbite oculaire, tandis que l'il gauche reste quelques millimètres en avant. Ainsi moi, je croyais toujours que je n'étais pas guérie à cause de ce décalage. Il a fallu que je rencontre Laurent et que je lui raconte ce problème pour qu'il me dise : "vous êtes guérie et ce que vous avez ce ne sont que des séquelles". Depuis, j'ai réalisé que j'étais guérie et depuis je revis, je dis bien "je revis" et je vois la vie différemment. Et ceci grâce a Laurent, car si je ne l'avais pas rencontré, j'ignore combien de temps j'aurais encore imaginée que je n'étais pas guérie.
    Il y a un mois, j'ai à nouveau fait une prise de sang et mon médecin m'a à nouveau redit : "vous pouvez arrêter les médicaments". Cette fois-ci, j'ai de suite dis "ok, on arrête les médicaments" et je n'avais aucune peur de les arrêter car maintenant je sais que je suis guérie. Du fond du cur, je remercie Laurent qui m'a ouvert les yeux sur cette maladie. Laurent est une personne très à l'écoute, c'est une personne qui rassure et surtout qui ne force pas à prendre des séances. C'est au gré de chacun et au ressenti de chacun de prendre plusieurs séances ou non. C'est incroyable ce que Laurent réalise dès la première séance.
    Mille mercis à vous Laurent. »
    S. ( 1 entretien par téléphone )

  • « Pour ma part, cher Laurent, tu as ouvert une porte de mon inconscient qui m'a permis de prendre conscience de qui j'étais réellement. C'est à dire, de mieux gérer mes émotions, de reprendre confiance en moi, de comprendre pourquoi telle ou telle situation et surtout de rechercher le bien être psychique. Dernièrement, tu m'as fait comprendre le lâcher prise, et la non dualité... C'est pour tout ceci que je veux te remercier du fond de mon coeur, car la porte que tu as ouverte me permet aujourd'hui d'en ouvrir pleins d'autres tout aussi merveilleuses les unes que les autres. Et surtout, d'être l'être humain que j'ai envie d'être. On recherche tous une part de magie en nous ou à travers quelqu'un. Moi je l'ai trouvé en toi et la graine d'amour et de compassion que tu as plantée et arrosée en moi prend racine, maintenant.
    Je voulais rajouter l'extraordinaire technique de l'echelle emotionnelle !! En 2 entretiens avec toi, tu as pointé mon mal être, et j'ai enfin pu en prendre conscience... A contrario du psychiatre, où j'ai eu 10 séances et rien de vraiment thérapeutique. Je parle pour mon cas perso, sans maladie psy grave, bien sûr !! »
    P. ( 2 entretiens )

  • « Je voulais vous remercier, Laurent, pour votre précieuse aide lors de notre premier entretien, aide apportée au sujet d'un traumatisme qui me faisait vivre des crises de panique. Vous avez su me faire ressentir les émotions enfouies au tout profond de mon être. Petit à petit, comme un oignon que l'on pelle, plusieurs couches se sont dissipées pour laisser la place à une belle lucidité et compréhension. Tout cela grâce à vous, votre manière de poser les bonnes questions, de comprendre et ressentir ce que l'autre a besoin de comprendre, pour lui ouvrir une porte qui lui donne son autonomie.
    Vos semences portent ses fruits. Pour ma part, grâce à votre aide, mon traumatisme s'est dissipé et mes vertiges sont moins fréquents ! Les outils que vous m'avez transmis sont formidables !
    Avec toute ma gratitude et mille mercis. »
    V. ( 2 entretiens : 1 pour les crises de panique - le second sur la relation parentale )

  • « Sur mon parcours de formation et suite à l'atelier d'échelle émotionnelle, j'ai vécu cette intense expérience : Est-ce un lâcher du moi ?? Une expérience d'agrandissement ? Au tout petit matin, réveil en sursaut le visage baigné de larmes et le corps entier secoué de sanglots. Une expérience qui se narre difficilement. Toutefois une sensation inoubliable. Je me sens vierge de toute expérience, comme à l'orée de mon existence, toute neuve de souffrance, donc de défenses, protections qui rétressissent l'être. Bouleversée par cette expérience hors du temps. Au contact de ma capacité d'amour intacte, immense avant qu'elle ne soit escamotée par les blessures relationnelles, toutes premières, puis les autres aussi. Plein potentiel, comme éternel. L'être que je suis toujours bien avant ma naissance et celui qui continue après la mort. Ouverture totale. Connection à l'énergie du désir. Dans un état "hors sol", comme affranchie de la pesanteur. Une pierre de taille posée sur mon chemin » L.

  • « Toute ma vie a été timidité, discrétion et retenue. Toute ma vie, je n'ai pas pris ma place. Toute ma vie, je n'ai pas vécu. Car, tapis au plus profond de la mémoire de mon corps, se cachait mon frère jumeau, parti très tôt durant la grossesse. Je l'avais aimé, je l'ai perdu, j'en ai souffert. Aimer, c'est risquer de souffrir. Aimer, c'est vivre. Je me suis interdit de vivre...
    Quand j'ai rencontré Laurent, j'avais déjà identifié tout cela. Laurent m'a aidé à clarifier le tout et surtout à dissoudre ce schéma dont je n'ai plus besoin. J'ai pu vivre un magnifique moment de communion avec mon frère, tout simplement par visualisation. J'ai pu tout lui dire, tout me dire. Et cela a été libérateur.
    Maintenant, je me surprends à discuter joyeusement avec des inconnus, à dire à mon compagnon ce qui ne me convient pas, à me sentir heureuse. Maintenant, mon frère a un nom, il vit dans mon cur et m'accompagne sur mon chemin, il est devenu une force.
    Maintenant, je vis. »
    G. ( 1 entretien )

  • « Je suis une jeune fille de 17 ans qui était préoccupée par de nombreuses angoisses. Celles-ci m'ont isolée durant de longs mois. Après avoir déjà rencontré un psy ordinaire sans aucune évolution, un ami m'a conseillé de prendre contact avec Laurent. Après seulement 3 rendez-vous animés de longues discussions avec lui, me voilà guérie ! J'ai totalement adhéré à sa méthode de travail personnel qui est très constructive. Il m'a aidé à faire ressortir le plus profond de moi et chaque fois je me suis sentie plus légère. C'est un grand homme serein, libéré et très enrichissant. Merci encore pour tout le bien que tu m'as fait. » E. ( 3 entretiens )


Pour contacter Laurent Martinez, c'est ici...